Aller au contenu

Articles

Ecrits brefs déclinés sous forme thématique (littérature, cinéma, société, politique) ou de genre (chronique, parcours, manifestations).

Politique

Fulvio Caccia

16 Fév 2024

Alexeï Navalny : l’homme qui a dit non.

Portraits

Fulvio Caccia

25 Déc 2023

« Christiane In The Sky With Colors »

L’an dernier à la veille de Noël disparaissait Christiane Apprieux. Elle avait soixante ans. Son parcours artistique peu connu mérite pourtant le détour. C’est un chemin sinueux jalonné très tôt de longs dépaysements, d’abandons mais aussi de rencontres lumineuses et de combats intérieurs, comme autant d’étapes vers la conquête de la forme et de la couleur.

Littérature

Fulvio Caccia

29 Nov 2023

La damnation d’Amandine

Amandine est un prénom français qui vient du latin amandus : « celle qui est à aimer » et « celle qui doit être aimée ». Amandine qui est aussi le prénom donné au premier « bébé éprouvette » de nationalité française, est également… une pâtisserie !

Politique

Fulvio Caccia

24 Nov 2023

Emigrés, fils ou petits fils-d’émigres ne soyons pas les idiots utiles des extrêmes. Parlez ! Maintenant !

Les émigrés seront-ils après les noirs et les juifs les boucs émissaires de nos sociétés dites libérales et bien pensantes ? Rien de nouveau sous le soleil, me direz-vous ! Car ce thème est dans l’air depuis belle lurette en Europe

Littérature

Fulvio Caccia

23 Nov 2023

Immigration : une histoire intime par Mary Melfi

Méfiant du misérabilisme lié à l’immigration et des ses accents mélodramatiques, je me suis trompé en classant ce livre dans cette catégorie. J’ai toujours pensé que ce genre d’histoire ne pouvait être raconté que si elle était sanctionnée soit par l’exil — à savoir par l’impossibilité du retour — ; soit par la tragédie.

Politique

Fulvio Caccia

16 Fév 2024

Alexeï Navalny : l’homme qui a dit non.

Littérature

Fulvio Caccia

23 Nov 2023

Immigration : une histoire intime par Mary Melfi

Méfiant du misérabilisme lié à l’immigration et des ses accents mélodramatiques, je me suis trompé en classant ce livre dans cette catégorie. J’ai toujours pensé que ce genre d’histoire ne pouvait être raconté que si elle était sanctionnée soit par l’exil — à savoir par l’impossibilité du retour — ; soit par la tragédie.

Société

Fulvio Caccia

13 Sep 2023

« Violence des ados/ violence urbaine : que peut la littérature ?

Les causes de la violence des adolescents, pudiquement masqué sous son terme générique de "violence urbaine"  sont  connues depuis longtemps : le sentiment d’injustice sociale, de discrimination qui alimente l’emprise mafieuse par la drogue et les bavures policières qui s’en suivent…

Littérature

Fulvio Caccia

10 Avr 2023

Eternel retour : la nostalgie et l’ignorance

C’est Gabriella Scheer qui m’a parlé de cette soirée qui porte bien ce nom intrigant : La Perdue. Animée par Lidia Martinez, la 6e  édition a eu lieu ce vendredi 7 avril à Paris. Une invitation à explorer l’éternel retour au travers ses figures fondatrices

Littérature

Fulvio Caccia

6 Avr 2023

Critique littéraire: l’écrivain, le chaînon manquant

Quelle est la différence entre la critique journalistique et la critique académique et comment l’une et l’autre s’y prennent-elles pour attirer l’attention sur le texte qu'elles commentent ? Ce sont les questions posées en filigrane dans l’excellente table ronde proposée par le Pen club français

« Ti voglio bene »… courriels à rebours et autres dialogues

J'ai souhaité partager l'échange  que j'ai  eu cet été par courriels interposés avec  Emmanuel Minel, poète qui  a bien bien voulu que je  reproduise ici notre dialogue ainsi que l'extrait d'un bref recueil écrit dans la foulée  du mien.  Spécialiste de Corneille,   Emmanuel est l'auteur  d'un recueil intitulé " Tenure jardin".   Attention ,  cette correspondance  se présente à  rebours. A vous de choisir la manière de la lire...

Nathalie Picard, combattante de la vérité

Nathalie Picard est une poète « qui vaut le détour » pour reprendre ici un mot célèbre. Son 7e recueil confirme une voix singulière hélas trop méconnue qui s’élève, nette et claire pour faire parler les murs, comme un dazibao, à défaut de les faire tomber.

Nom de plume et autres gazouillis ! (Chronique de Théo le merle 2)

Théo parle: "Les plumes, ça m’intéresse !!! Et pour cause ! On me les arrache au sens propre… « pour écrire un mot » et puis on les utilise au sens figuré… pour se faire un nom !